• Facebook
  • Twitter
  • Google +

7 jours de malheur

7 jours de malheur - Donna Berndt

Il m'a fallu une semaine pour prendre ma décision avant de faire cet article, car j'ai peur des commentaires que je peux recevoir ou des jugements, mais il est très important pour moi de vous faire partager ma très mauvaise expérience suite à mon injection de Botox a Montreal. Je me demande encore ce qui s'est passé dans ma tête ? C'est une décision que je regrette fortement. Les mots sont crus mais vrais, j'ai lu tellement d'articles positifs sur le Botox, mais pour moi, cette expérience a été une descente aux enfers. Il faut savoir que je suis habitué à faire de la chirurgie esthétique, j'ai déjà fait une rhinoplastie, une liposuccion et une augmentation mammaire. Ce sont des interventions délicates, mais qui se sont super bien passées avec des résultats très positifs, donc pour moi, me faire piquer par des micro-aiguilles, ne me semblait pas plus dangereux que de me faire couper par un scalpel.

Il y a 1 mois, j'ai reçu ma première injection de Botox, le médecin m'avait mis en confiance, il m'avait expliqué le déroulement de l'intervention, et les effets secondaires tels que, les maux de tête, rougeurs localisées, des bleus des gonflements, des petites douleurs. Il m'a injecté le produit dans les rides de la patte d'oie (coin de l'œil) et les rides de la glabelle (entre les sourcils), le dosage sur la glabelle a été plus important que sur le coin de l'œil, car mes expressions faciales habituelles de l'enfance et de l'adolescence ont jouées en ma défaveur. Pourtant, je me souviens encore de ma mère qui se plaignait tout le temps de ces froncements de sourcil que je faisais, mais c'était comme un tic pour moi.

J'ai payé 550$ pour cette intervention, soit 350$ pour la glabelle et 200$ pour les pattes d'oie. Cette intervention a été rapide et peu douloureuse. Mais le lendemain, le cauchemar a commencé. Après mon déjeuner, je me suis senti malade, je suis rentré à la maison et le soir, j'ai eu des nausées, une bouffé de chaleur et des vertiges. À 3 heures du matin, j'ai vomi, j'ai eu de la fièvre et des palpitations. C'est tout juste si je n'ai pas perdu connaissance. Heureusement que mon mari était là, il m'a emmené aux urgences. Là-bas, les docteurs m'ont fait des tests sanguins, une analyse d'urines et rien a été détecté dans les résultats. Ils m'ont renvoyé chez moi à 6 heures du matin. Pendant 4 jours, j'ai continué à avoir de la fièvre. Je suis retourné voir le chirurgien qui m'a injecté le Botox, et je lui ai expliqué mes symptômes depuis 5 jours. Il m'a dit que j'étais la première de ses clientes à avoir ces types de sensations et pour lui, cela ne pouvait pas être due aux Botox.

8 heures après cette visite, j'ai eu une sensation bizarre au niveau des glabelles. J'avais l'impression de froncer mes sourcils 24 heures sur 24, je n'avais aucune douleur, mais plutôt une contraction. Quand j'ai regardé dans le miroir, je n'ai vu aucun changement sur mon visage. Ces contractions ont commencées à me faire des migraines, j'ai dû prendre des somnifères, car seul l'état d'inconscience pouvait me soulager. Au bout du 8e jour, je ne sentais plus la contraction de mes sourcils, et je n'avais plus de fièvres. Mais pendant 7 jours, il a été très difficile pour moi de supporter ces effets secondaire, surtout quand je suis parti aux urgences. Le pire de tout ça, est que j'ai souffert pendant une semaine, et aujourd'hui, je ne vois aucune différence. Alors pour moi, l'injection de Botox est une expérience que je ne ferai plus de ma vie.

À propos de l’auteur :

author

Je rêve toujours de grands espaces et de voyages. J’ai un mari de rêve et des projets plein la tête. En plus de mon emploi qui est très exigeant, je passe aussi beaucoup (trop!) de temps sur le Web, c’est un peu pourquoi j’ai décidé de me lancer dans une vie de blogueuse. Je suis volontairement curieuse, c’est la raison des sujets passionnants que je vous partage. Bienvenue sur mon blogue!